Vélotaf – Mon équipement pluie

En quelques années de vélotaf par tout temps, j’ai essayé plusieurs équipements pour affronter la pluie qui arrivent de temps en temps à Montpellier (et généralement elle ne fait pas semblant). Je suis arrivé, après plusieurs essais, à un ensemble plutôt satisfaisant qui me permet d’arriver au sec. D’ailleurs c’est un régal de circuler à vélo sous la pluie…. tant qu’il n’y a pas de vent.

Mon ensemble qui va bien

J’ai fait plusieurs essais avant d’arriver à trouver une veste qui va bien. J’ai trouvé, par hasard, un coupe vent McKinley avec protection Aquamax. Honnêtement je me souviens plus combien il m’a couté ni ce que ça signifie mais ça fait le boulot sans problème, à savoir que j’arrive sec et pas suant. Je complète d’un t-shirt. Les manches longues ne sont pas obligatoire sauf quand il fait vraiment froid (et encore).

Un petit truc à savoir que j’ai appris à mes dépens. A Montpellier, même sous la pluie, on a rarement froid, donc inutile de mettre des vêtements trop chaud. Des couches bien isolantes suffisent. Donc, en plus du coupe vent (qui coupe pas le vent d’ailleurs) un t-shirt près du corps fera l’affaire.

Les références de mon coupe vent. Il faut vraiment qu’il pleuve pour que ça mouille.

Ensuite, pour le bas, là encore j’ai fait plusieurs essais (enfin deux) de surpantalon de pluie. Finalement un modèle de décathlon fait parfaitement l’affaire. Petite détail supplémentaite, il dispose de protège chaussures ce qui n’est pas du luxe quand il pleut très fort. De même que pour le haut, un simple short en lycra garanti de n’avoir pas trop chaud.

Mais je me suis rendu compte qu’en dehors des vêtements d’autres éléments étaient importants. Ainsi j’ai une sacoche de guidon Ortlieb qui protège à merveille mes petites affaires. Pour être vu j’ai un puissant phare IQX qui accompagne ma dynamo sur moyeu. Pour le reste je porte des gants ou mitaines mais je n’ai rien trouvé d’exceptionnel.

Enfin le petit plus que vous pouvez avoir ce sont des gardes boues. Le plus simple et efficace est d’avoir des modèles enrobants. J’ai essayé les ass saver mais ils n’ont pas sauvé grand chose. Attention à ne pas rouler dans la boue avec cependant. Les gardes boues sont pour la pluie (sic) et la boue aura pour inconvénient de se coincer entre la roue et le garde boue ce qui finira par empêcher votre vélo de rouler efficacement. Pensez bien à le nettoyer après la pluie.

Voilà donc pour moi et ce que j’utilise quand la pluie se déchaine à Montpellier, et vous? Et si quelqu’un à une solution pour le vent je suis preneur.

PS : J’ai oublié deux petits conseils supplémentaires oublié hier. Je vous conseille vraiment de porter un casque à visière, surtout si, comme moi vous êtes binoclard. On dirait pas mais ça évite les projections d’eau nuisant à une bonne visibilité. Autre conseil, n’hésitez pas à consulter les applis météos du genre Rain Today qui font des prévisions immédiates sur le temps. Parfois attendre 10 minutes ou partir 10 minutes plus tôt vous évitera quelques désagréments.

Et souvenez vous : « Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que de mauvais équipements »