Bilan 2019

Alors on va faire dans le simple parce que les mots manquent en ce moment. C’est même ce que je vais retenir, en partie, de cette année. Je n’ai quasiment pas écrit que ce soit ici, par mail, dans mes carnets. Moi qui ai toujours tenu les mots comme amis, comme réconfort, comme manière de soigner mes maux et bien ils n’ont été que peu présent dans ma vie.

D’un autre coté, j’ai très peu lu également, moins d’une dizaine de livres il me semble. Je ne tiens jamais les comptes sur ce sujet. J’ai eu aussi quelques déceptions, des livres, fictions ou non, qui s’annonçaient intéressants pour finalement laissé un gout d’inachevé.

Et pour continuer dans le coté négatif (promis ça ira mieux plus bas) cette année a encore été marqué par des soucis de santé plus ou moins grave de proches et très proches ce qui a alourdi quelques peu les diverses charges que je porte. Ce poids aura noirci ou carrément fait annulé les quelques projets que nous avions.

Note ami pendant un mois

Mais, car il y’a un mais, il faut aussi regarder du coté positif des choses, car il y’aura eu une certaine résilience (terme bien à la mode) malgré tout. Si je regarde cette année, il y’aura eu de beaux événéments, de belles rencontres et, même, 5 séances photos ce qui est nettement mieux que 2018.

Si j’ajoute à ça l’#intkober, les expérimentations culinaires de différentes sortes, le retour au dessin, quelques jolies photos, une expo, d’autres à venir, ce n’est pas un si mauvais bilan en dépit des obstacles de différentes natures. Je suis aussi beaucoup sorti avec mon vélo, le matin pour aller pas loin, mais aussi un peu plus loin.


Chocolatines ou pain au chocolat, en tout cas fait maison.

Au final ce n’est rien d’extraordinaire comparé à ce que d’autres accomplissent, mais, là aussi, j’ai cessé de chercher la comparaison ou le challenge. Ce que j’ai fait, surtout, c’est de saisir les opportunités. J’ai été plus supporteur de projet que porteur et finalement ce fut une année chargée.

Maintenant il faut jeter un regard vers 2020 et continuer à conserver cette résilience, tenter des nouveautés, prendre du temps pour les réaliser. Comme souvent dans cette période de l’année, les idées fusent, reste que, je le sais que trop bien, elles ne seront pas toutes mises en application.

Donc Bonne Année quand même et à bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *